Clivaje


Le terme clivage ne fait pas partie du dictionnaire de l’académie de langues. C’est un anglicisme: une torsion de l’anglais qui est utilisée dans notre langue en référence à une segmentation, une rupture ou une dissociation. Dans le domaine de la psychologie, un mécanisme de défense est appelé clivage, qui est lié à la dissociation émotionnelle et implique la séparation des propriétés contradictoires attribuées à un objet. Bien qu’il soit naturel dans l’enfance, le clivage à l’âge adulte peut apparaître comme une manifestation de la psychose s’il n’est pas géré correctement. Supposons qu’un homme est amoureux d’une femme pour diverses qualités, bien qu’il enregistre aussi dans ses autres qualités qu’il considère comme négatives. Le clivage fait que l’homme sépare les deux facettes de la femme en question, choisissant de privilégier ce qu’il considère comme positif et maintenant le lien pour cette raison et malgré le mauvais.

Pour la sociologie, le clivage est une division enregistrée dans une communauté pour des raisons religieuses, ethniques, économiques, idéologiques ou autres. Au niveau électoral, ce clivage se manifeste par une division marquée lors de l’élection d’un parti politique ou d’un candidat. Dans ce cas, le clivage peut entraîner une fracture ou une fissure dans la société. Cette distance peut être observée, par exemple, dans la séparation entre la classe ouvrière et les capitalistes ou les propriétaires. Les travailleurs voteront en fonction de leurs intérêts de classe, qui sont souvent en contradiction avec les intérêts de ceux qui ont du capital et des terres. Le clivage n’est pas seulement électoral, il se manifeste aussi dans l’idéologie, les expressions culturelles et bien d’autres contextes et situations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *