Claudicar


Avec son origine dans le mot latin claudic? re (traduit par « boiter »), claudication est l’action de se soumettre à une tentation ou une difficulté. Claudication signifie abandonner.

Par exemple: « Bien que je sache que la route est très difficile, je ne céderai pas », « Nous n’allons pas céder aux terroristes qui veulent imposer leurs idées par le sang et le feu », « Tôt ou tard, ils cèderont et vous pourrez garder leur place.

Celui qui renonce à essayer quelque chose. C’est pourquoi ne pas abandonner est souvent considéré comme une chose positive, parce qu’elle révèle la persévérance et la ténacité d’une personne. Supposons qu’un adolescent rêve d’être footballeur. Pour rejoindre un club, il passe plusieurs tests contre des coachs et des recruteurs, mais sans succès. Le jeune homme, au lieu d’abandonner, continue de s’entraîner tout seul pour améliorer ses compétences.

Après un certain temps, il retourne à un test et, cette fois, il est signé par une équipe. En n’abandonnant pas, le garçon a eu sa récompense.

Mais lorsque l’on insiste sur une question nuisible, le fait de ne pas céder devient négatif.

Si un homme n’arrête pas de harceler son ex-partenaire malgré les demandes et les exigences des autres et même de la justice, sa persévérance n’est pas admirable, au contraire. Selon le dictionnaire de l’Académie de Langue, claudicar est également utilisé dans le domaine de la médecine comme synonyme de boiterie ou de référence aux dommages subis par un organe en cas d’interruption de l’approvisionnement en sang.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *