Cariocinésie


L’étymologie de la caryocinésie nous renvoie à deux mots grecs: káryon (qui peut être traduit par « noyau ») et kín? sis (une notion qui renvoie au « mouvement »). Le concept est utilisé dans le contexte de la biologie pour désigner le processus qui provoque la division du noyau d’une cellule. La karyocinésie fait partie de la mitose: la division cellulaire qui, après duplication de l’information génétique, génère de nouvelles cellules qui ont tous les chromosomes.

Aussi appelée mitose anfiastrale ou mitose astrale, la caryocinésie survient au début de la mitose.

Pour que le matériel génétique présent dans la cellule souche soit réparti également entre deux cellules filles, il est nécessaire que son noyau se divise. Une fois la caryocinésie matérialisée et qu’il y a deux noyaux séparés, la cytokinésie est réalisée: le cytoplasme est séparé et deux cellules filles se forment. Lorsque la mitose est terminée, deux cellules identiques en génétique ont ainsi été produites. La reproduction asexuée, la croissance d’un être vivant et la réparation tissulaire sont réalisées grâce à la mitose. Il convient de noter que la karyocinésie se développe également dans la méiose, qui est un autre type de division cellulaire. Dans ce cas, les cellules résultantes ont la moitié des chromosomes.

En bref, la caryocinésie implique la distribution ou la distribution de la matière nucléaire d’une cellule, qui se développe dans le cadre de la division cellulaire. .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *