Capoeira


Capoeira n’est pas un terme qui fait partie du dictionnaire développé par l’académie de langues. Le concept, cependant, est fréquemment utilisé dans notre langue car il est appelé un art martial d’origine brésilienne qui jouit d’une grande popularité dans de nombreux pays.

La capoeira est une combinaison d’acrobaties, de danse et d’autres expressions corporelles. Ses origines remontent au début du XVIe siècle, lorsqu’elle a été développée par des descendants africains qui ont puisé dans les cultures autochtones locales. En 2014, la capoeira a été inscrite au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO. La discipline peut être développée de façon sportive et acrobatique ou comme style de combat. En général, il se caractérise par des mouvements de jambes et de bras et des sauts. Traditionnellement, la capoeira était pratiquée au rythme du birimbao, un instrument à cordes. Actuellement, il est courant d’utiliser des instruments de percussion comme accompagnement. La pratique de la capoeira est pratiquée en « rodas »: musiciens et capoeiristes forment un cercle tandis que deux pratiquants se font face dans le « jogo » (le jeu). Alors que ces deux personnes luttent (sans contact physique), les autres applaudissent et chantent. Il y a, cependant, différents styles de capoeira et de multiples techniques. De nombreux « comités de lutte » ont été mis en place à travers le monde pour organiser la pratique de la capoeira et confronter ses exposants.

Au-delà des capoeiristas, il y a beaucoup de combattants d’arts martiaux mixtes qui font appel aux mouvements de capoeira.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *