Capacités conditionnelles


Le concept de capacité conditionnelle est lié à la performance physique d’un individu. Les capacités conditionnelles sont des qualités fonctionnelles et énergétiques développées à la suite d’une action motrice consciente. Ces capacités conditionnent à leur tour le développement des actions.

La force, l’endurance, la flexibilité et la vitesse sont des capacités conditionnelles.

Lorsque vous effectuez une activité physique, vous exécutez une capacité. Ces capacités sont innées mais peuvent être améliorées par l’adaptation physique et l’entraînement. L’action de conduite provoque la libération ou l’échange de certaines substances dans le corps. Ce processus affecte les capacités conditionnelles. On peut dire que les capacités conditionnelles sont internes à l’organisme et déterminées par la génétique, au-delà de ce qui est mentionné quant à la possibilité d’amélioration.

Tout le monde développe naturellement une certaine capacité de vitesse, de souplesse, d’endurance et de force. Un athlète professionnel, par exemple, devra s’entraîner pour développer au maximum ces habiletés conditionnelles. Selon sa discipline, il devra faire des exercices spécifiques: alors que la résistance est essentielle pour un coureur de marathon, un athlète qui veut exceller en course de 100 mètres devra travailler sur sa vitesse. La flexibilité, d’autre part, est la clé pour un gymnaste, mais pour un haltérophile, il sera plus important de développer la force.

Outre ces capacités physiques conditionnelles, il existe d’autres types de capacités physiques, telles que les capacités de coordination (qui permettent la coordination des différentes actions: réaction, équilibre, synchronisation, rythme, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *