Bulbe rachidien


Bulbe, du latin bulbus, est une structure biologique sous forme d’ampoule. Le terme a plusieurs usages et applications, en référence à l’organe de stockage des nutriments dans certaines plantes et au composant électronique qui permet d’amplifier ou de modifier un signal électrique, entre autres.

Dans le domaine de l’anatomie, le concept est utilisé pour désigner la moelle épinière, également connue sous le nom de médulla oblonga ou myéloencéphale. C’est un segment du tronc cérébral situé entre la protubérance annulaire et l’ouverture occipitale du crâne. Le bulbe rachidien, qui borde la moelle épinière et que l’on peut qualifier de continuation, a la forme d’un cône tronqué du sommet inférieur. On distingue une face avant (avec rainure longitudinale), une face latérale et une face arrière (avec rainure médiane postérieure). Une autre division du bulbe rachidien est segmentée par la décussion pyramidale, la décusation sensorielle et un sommet où se situent les olives du bulbe. Parmi les fonctions du bulbe rachidien, on retrouve la transmission des impulsions de la moelle épinière au cerveau et le contrôle des activités respiratoires, gastro-intestinales, cardiaques et vasoconstrictives.

La transmission des impulsions se fait par différentes fibres nerveuses, ascendantes et descendantes.

La moelle épinière régule la sécrétion de sucs digestifs et exerce des fonctions réflexes telles que la déglutition, la toux, les éternuements et les vomissements, entre autres. Il existe plusieurs problèmes de santé qui peuvent fortement affecter la moelle épinière. Il s’agit notamment de celles qui sont congénitales, dégénératives, vasculaires, tumorales, celles qui ont leur origine dans un problème métabolique ou inflammatoire-infectieux. En particulier, les maladies les plus fréquentes et les plus graves qui endommagent fortement cette partie du cerveau à laquelle nous sommes confrontés sont les suivantes: -? Le type neurodégénératif est celui qui a une cause inconnue et qui se produit habituellement chez l’adulte.

L’atrophie du cervelet est la principale conséquence de cette atrophie.

Sclérose latérale amyotrophique. L’une des maladies les plus fréquentes par rapport à l’état de la moelle épinière est celle-là, qui se traduit par l’atrophie et la dégénérescence subséquente des fibres cortico-spinales. Sclérose en plaques. Malheureusement, il y a beaucoup de cas de personnes atteintes de cette pathologie qui n’ont pas de remède et il est fréquent qu’elle apparaisse chez les femmes âgées de 20 à 40 ans. La conséquence principale en est la diminution significative de la mobilité, bien qu’elle puisse même dégénérer en invalidité totale. La maladie de Behçet. Les ulcères de divers types et les lésions nodulaires sont les principales manifestations de cette maladie. cancer de la moelle épinière. De cette pathologie grave, il faut souligner qu’elle présente plusieurs traitements tels que la chirurgie ou la chimiothérapie. Des problèmes de vision ou d’audition, des vomissements, une faiblesse ou même une léthargie sont quelques-uns des symptômes que vous éprouvez. Il est à noter que les lésions de la moelle épinière sont mortelles, causant la mort immédiate par arrêt respiratoire ou cardiaque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *