Bronchite


La bronchite est l’inflammation chronique ou aiguë de la muqueuse des bronches, qui sont les principales voies respiratoires des poumons. Cette inflammation provoque une oppression dans la poitrine, un essoufflement et une toux (qui peut s’accompagner d’une toux de mucus).

La bronchite chronique est encadrée par la MPOC (maladies pulmonaires obstructives chroniques) et se caractérise par une difficulté à entrer et sortir de l’air des poumons. Respirer de la poussière ou de la fumée pendant de longues périodes et fumer sont les principales causes de la bronchite chronique, une affection qui peut être traitée pour soulager les symptômes, mais qui ne disparaît jamais complètement. La bronchite aiguë, par contre, est une maladie virale (causée par un virus).

Elle commence par une sinusite, un écoulement nasal et un mal de gorge, puis atteint les voies respiratoires, avec une toux sèche qui dure habituellement plusieurs semaines. Une fois atteint d’une bronchite aiguë, il est fréquent que le patient attrape une infection bactérienne secondaire dans les voies respiratoires.

La bronchite chronique peut entraîner des infections récurrentes des voies respiratoires et mener à l’hypertension pulmonaire, à l’insuffisance cardiaque et à l’emphysème.

Dans tous les cas, il est important de consulter un médecin pour déterminer le traitement approprié pour chaque patient.

La bronchite aiguë qui n’ a pas de troubles pulmonaires sous-jacents disparaît habituellement dans les sept à dix jours, bien que la toux puisse persister plus longtemps.

Lorsqu’ils posent un diagnostic, les médecins effectuent souvent des analyses physiques (la méthode la plus connue est de surveiller l’activité pulmonaire au stéthoscope) et posent une série de questions pour identifier clairement les symptômes, sans laisser les idées préconçues et l’information provenant de sources peu fiables que les patients portent souvent à interférer avec l’observation.

Il est important de souligner que des maladies comme la pneumonie ou l’asthme ont des symptômes similaires, il est donc essentiel de les exclure durant ce processus. Pour éviter l’apparition de cette maladie, il est recommandé de maintenir l’habitude de se laver les mains avant les repas et lorsque vous arrivez à la maison après avoir été dans la rue, de ne pas fréquenter les endroits fermés où beaucoup de gens se rassemblent, d’éviter de fumer (que vous fumez ou que vous soyez en contact avec la fumée), de respecter les heures de sommeil recommandées et de manger une alimentation saine et nutritive.

Il convient de mentionner que la bronchite, ainsi que d’autres affections plus fréquentes et moins graves, sont plus susceptibles d’apparaître durant les saisons froides et pluvieuses. Le traitement le plus courant est habituellement basé sur la consommation de médicaments pour réduire la fièvre, d’analgésiques (pour traiter les maux de tête) et de médicaments pour réduire les crises de toux; les inhalateurs, qui favorisent la dilatation bronchique, sont également indiqués. Il est également très important de se reposer le plus possible, d’inhaler de la vapeur et d’ingérer de grandes quantités d’eau pour aider à dissoudre le flegme pulmonaire. Les antibiotiques ne sont pas indiqués pour la bronchite aiguë, puisque l’origine de la maladie est généralement virale; ils ne sont prescrits que si le médecin ordonne une analyse de culture et que les bactéries peuvent être confirmées. D’autre part, comme la bronchite chronique s’accompagne souvent d’infections bactériennes, elle est généralement traitée avec des antibiotiques.

Comme dans d’autres cas, de nombreuses personnes recommandent des traitements en médecine naturelle, qu’ils complètent ou remplacent complètement ceux indiqués par un médecin; les plus connus sont la phytothérapie (consommation de certaines espèces de plantes), l’aromathérapie (avec des huiles essentielles) et le drainage lymphatique (par massage).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *