Brío


L’étymologie de Brío nous conduit aux brigos celtes, qui peuvent se traduire par « force ». Le concept est utilisé pour nommer la vigueur, la vitalité, l’énergie ou la force d’une personne. Par exemple: « Avec verve, le jeune homme a surmonté l’adversité et a réussi à terminer ses études secondaires », « On ne peut manquer de verve en plein milieu de la saison », « Les spécialistes disent que l’économie retrouvera sa vigueur au second semestre ».

La vivacité peut être associée à la bravoure, à l’audace, à la bravoure ou à la passion. Supposons qu’un adolescent rêve de jouer au football dans le plus grand club de sa ville. Le jeune prend part à un test, mais l’entraîneur refuse de se joindre à l’équipe, lui disant qu’il doit développer davantage ses capacités athlétiques.

Dans cette situation, le garçon commence à s’entraîner avec brio: chaque jour, il court plusieurs kilomètres, fait des abdos et soulève des poids. Elle commence également à manger sainement, suivant les conseils d’un nutritionniste. Quelques mois plus tard, il retourne au club, fait partie d’un autre test et l’entraîneur l’intègre à son équipe.

L’énergie de l’adolescent était décisive pour satisfaire ses désirs. Brío est aussi le nom d’une version de la Fiat 147, un modèle de voiture fabriqué en Amérique du Sud par Fiat de 1976 à 1997. Le Brío disposait d’un équipement de base, contrairement aux autres versions du même véhicule. Honda, pour sa part, a également un modèle Brío. Enfin, Ramón Grande del Brío est un historien, naturaliste et archéologue espagnol qui a participé à d’importantes découvertes scientifiques et publié des ouvrages primés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *