Bien commun


Le sens général du concept de bien commun renvoie à ce qui peut être utilisé ou exploité par tous. En d’autres termes, tous les individus d’une communauté peuvent bénéficier d’un bien commun.

A partir de cette idée, la notion est utilisée avec différentes nuances ou portées dans différents domaines.

Pour la philosophie, le bien commun est partagé par les membres d’une société, qui en bénéficient. Il ne s’agit pas seulement de biens physiques, mais aussi de biens symboliques ou abstraits. Le bien commun, en ce sens, est aussi une fin de la société.

L’État, en tant qu’organe directeur, doit protéger et promouvoir le bien commun, car il profite aux habitants.

Les conditions sociales qui garantissent la liberté, la justice et la paix et le partage équitable des biens matériels essentiels font partie du bien commun. Il est important de noter que le bien commun n’est pas constitué par la somme des actifs de chaque individu. Le bien commun est indivisible et ne peut être réalisé et accru que par la collaboration des différents membres de la communauté. Dans le domaine de l’économie, le bien commun peut être compris de différentes manières. On peut considérer que c’est le bien commun comme quelque chose qui maximise le bien-être socio-économique de tous les gens. C’est aussi l’usage de la communauté en général. Enfin, on peut soutenir qu’un bien commun est quelque chose dont la propriété n’est pas privée (elle n’appartient à personne).

Dans ce contexte, la lumière du soleil est un bien commun: elle ne peut pas être privatisée et est disponible gratuitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *