Biceps


Le terme biceps désigne, dans son sens le plus général, quelque chose qui a deux extrémités ou deux têtes. Le concept est souvent utilisé dans le domaine de l’anatomie pour nommer un muscle de paire qui, à son extrémité supérieure, a deux insertions ou secteurs. Le muscle brachial du biceps se trouve dans le bras, recouvrant les muscles brachiaux antérieurs et les muscles coracobrachiaux.

Dans son secteur supérieur, il a une longue portion (baisse de l’humérus) et une portion courte (originaire d’un tendon qui partage avec le muscle coracobrachial). Le biceps brachial, vascularisé par les artères bikinales, est innervé par une branche du nerf musculo-cutané. Ce muscle permet au bras de bouger, ce qui permet – avec d’autres muscles – au coude de fléchir. En d’autres termes, les biceps brachiaux s’étendent du secteur supérieur du rayon jusqu’ à l’omoplate. Lorsqu’il est contracté, il permet à l’avant-bras de se pencher sur le bras. Il est courant que les gens fassent de l’exercice spécifiquement pour le développement du biceps en raison de leur capacité d’hypertrophie. Les mouvements répétés et les haltérophilies augmentent la taille des biceps.

Le muscle du biceps fémoral, par contre, se trouve dans la cuisse.

Aussi appelé biceps crural, il est situé dans la région postéro-externe de cette partie de la jambe et possède une portion courte (fémorale) et une longue (ischiale).

Lorsque le biceps fémoral se contracte, la jambe se plie sur la cuisse.

Ensemble avec les muscles semi-lendineux et semi-membranes, ils forment le groupe des muscles ischio-jambiers.

Les personnes qui travaillent leur corps pour les tonifier et obtenir la meilleure condition physique possible utilisent ce terme tous les jours, car le travail du biceps est l’un des objectifs les plus importants de leurs exercices. Bien qu’il existe un grand nombre de routines différentes qui répondent à tous les besoins et permettent d’atteindre différents objectifs, l’un des points communs est l’utilisation des haltères. Grâce à l’utilisation de haltères, que certains appellent simplement des poids, il est possible de travailler avec les biceps inférieurs, extérieurs et intérieurs. L’un des exercices les plus courants consiste à plier le biceps en alternance, et les étapes de base sont les suivantes:

· tenir un poids dans chaque main, paumes tournées vers l’avant;

· soulever un haltère en pliant le coude, faire une courte pause puis ramener le bras à sa position de repos pour que l’haltère descende;

· répéter jusqu’ à ce que vous atteigniez le nombre qui Il y a un autre exercice, qui propose l’alternance des flexions biceps; bien qu’il soit très similaire au précédent, il est important de connaître ses pas en détail:

· la posture initiale est presque la même, bien que les paumes des mains doivent pointer vers l’autre;

· nous levons un haltère jusqu’ à la hauteur des épaules, nous faisons une courte pause et puis nous l’abaissons, en même temps que nous commençons à lever l’autre;

· il faut L’exercice suivant est une évolution naturelle de ce dernier, appelé flexion interne du biceps.

La position initiale est identique à la précédente, donc la première différence est visible dans le mouvement de levage, puisque dans ce cas nous devons fléchir les deux bras simultanément, les faire atteindre la hauteur des épaules, les laisser reposer brièvement et les allonger pour les ramener au repos, avant de répéter plusieurs fois. Dans tous les cas, il est important de ne pas soulever une charge excessive ou de continuer à travailler les muscles lorsque nous nous sentons épuisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *