Beaux-arts


Le groupe de disciplines qui cherchent l’expression de la beauté est connu sous le nom de beaux-arts. Musique, sculpture et peinture font partie de ce groupe, qui a commencé à être considéré comme tel dès le XVIIIe siècle.

On peut dire que les beaux-arts font appel à la recherche de la beauté, à l’utilisation de l’esthétique et à la maîtrise des techniques. Le Français Charles Batteux, dans un livre qu’il publie en 1746, est le premier à utiliser le nom des beaux-arts. Pour lui, la musique, la sculpture, la peinture, la danse, la poésie, l’éloquence et l’architecture font partie des beaux-arts. Au fil des ans, la liste a évolué selon la conception de différents théoriciens.

L’éloquence, par exemple, n’est plus considérée comme un des beaux-arts.

D’autre part, le cinéma est souvent appelé le septième art. Aujourd’hui, la notion de beaux-arts est surtout utilisée dans les institutions, les associations et les musées qui s’orientent vers les arts visuels. De cette façon, il n’est plus lié à la musique, la danse et la poésie. Une classification largement répandue indique que les beaux-arts sont les arts supérieurs: des disciplines qui peuvent être appréciées par l’ouïe ou la vue, sans le besoin d’un contact physique direct. Les arts mineurs, d’autre part, sont capturés par le toucher, l’odorat et le goût.

Ce groupe comprend la parfumerie et la gastronomie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *