Bague


Le mot latin buxis, qui peut être traduit par « boîte », est venu à notre langue comme bague. Le terme désigne la pièce qui, dans une machine, supporte un axe et lui permet de tourner. La douille peut être un élément simple qui se limite au support d’un cylindre métallique ou d’un ensemble de pièces formant un point de jonction.

On peut dire que le moyeu est l’extrémité d’un arbre sur lequel est monté le centre de la roue. Il est possible de trouver des douilles dans les systèmes qui ont des lames, des pales ou des roues qui tournent.

Les ventilateurs, par exemple, ont un moyeu qui supporte le rotor. Les vélos ont également des douilles, dont les caractéristiques changent en fonction du système de braquage. Dans les automobiles, les bagues permettent de raccorder des points de pivot et différents bras mobiles à la suspension et au châssis.

Ces bagues sont souvent faites de matériaux flexibles pour réduire l’usure, la transmission du bruit et les vibrations. Un tube intérieur protège ces matériaux flexibles contre l’écrasement.

D’une manière générale, on peut dire que les bagues remplissent des fonctions dans les secteurs d’une machine où se produit le frottement de composants métalliques. Non seulement ils absorbent cette friction, facilitant l’accouplement ou le déplacement des pièces, mais ils minimisent également le bruit et amortissent les vibrations.

Dans le cas des coussinets de suspension, pour ne citer qu’un seul type de coussinet, ils confèrent souplesse aux composants mobiles tout en conservant une certaine dureté pour assurer le contrôle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *