Athéisme


Pour comprendre le sens du terme athéisme, il faut d’abord déterminer son origine étymologique. En ce sens, il faut dire qu’il vient de la langue grecque, qui est le résultat de la somme de trois composantes : Le préfixe « a-« , qui équivaut à « sans ». Le nom « theos », qui peut être traduit par « Dieu ».

Le suffixe « -ism », qui est synonyme de « doctrine ». On peut donc dire que le sens de ce mot est « une doctrine qui ne croit pas en Dieu ». L’athéisme est la condition de ceux qui ne croient pas en Dieu. L’athée, par conséquent, est une personne qui ne croit en aucune sorte de divinité ou d’entité surnaturelle. On peut dire que l’athéisme est le contraire du théisme, la doctrine de ceux qui soutiennent l’existence d’une ou plusieurs divinités. Beaucoup de gens confessent clairement être athées parce qu’ils croient, par exemple, que s’il y avait vraiment un Dieu, non seulement il ne permettrait pas les maux qui affligent la population, mais il empêcherait aussi des êtres humains innocents de souffrir toutes sortes de souffrances, de dommages et de situations misérables.

L’athéisme est parfois confondu avec l’agnosticisme. Les agnostiques, cependant, ne rejettent pas la possibilité de l’existence d’un Dieu, mais considèrent le divin comme étant au-delà de la compréhension humaine et donc inconscient de son existence éventuelle. Les athées, par contre, ne croient pas aux divinités (en d’autres termes, ils croient que Dieu n’existe pas).

Une autre confusion commune surgit entre l’athéisme et ceux qui s’opposent à toute religion. L’athéisme, par essence, consiste à ne pas croire en l’existence de Dieu. Cela ne s’oppose pas à certaines croyances ou pratiques religieuses : le bouddhisme, par exemple, ne contemple pas la présence des dieux, on peut donc dire qu’il s’agit d’une religion athée. Tout au long de l’histoire et jusqu’à aujourd’hui, de nombreux personnages ont déclaré ouvertement qu’ils sont athées.

En Espagne, par exemple, on peut citer des cinéastes comme Alejandro Amenábar, des penseurs comme Fernando Savater, des acteurs comme Fernando Guillén et des écrivains illustres comme Pío Baroja. Il est difficile de quantifier le nombre de personnes qui prônent l’athéisme. Cependant, les études réalisées ont établi que le plus grand nombre d’entre eux se trouvent en Europe et en Australie, par rapport aux États-Unis où ils sont minimes. Parmi les pays européens ayant le pourcentage le plus élevé d’athées, on trouve l’Allemagne, le Luxembourg, la Belgique, la France, le Royaume-Uni, l’Espagne, la République tchèque et les Pays-Bas.

D’autre part, là où l’athéisme est moins présent, c’est en Pologne, en Irlande, en Roumanie ou en Turquie, entre autres. Dans l’athéisme lui-même, il y a différentes conceptions ou tendances. Le soi-disant athéisme fort rejette l’existence de toute forme de divinité et soutient qu’il existe des explications de diverses sortes pour justifier rationnellement ce que les théistes attribuent à Dieu.

L’athéisme faible, plus proche de l’agnosticisme, n’est pas basé sur la réfutation de l’existence de Dieu : au contraire, il se limite à affirmer qu’il ne croit pas en Lui et qu’en fait, l’idée d' »existence » ne peut être appliquée à quelque chose d’impossible à prouver par expérience. .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *