Apprentissage


L’apprentissage est le processus d’acquisition de connaissances, de compétences, de valeurs et d’attitudes, rendu possible par l’étude, l’enseignement ou l’expérience. Ce processus peut être compris à partir de différentes positions, ce qui implique qu’il existe différentes théories liées à l’apprentissage.

La psychologie comportementale, par exemple, décrit l’apprentissage en fonction des changements qui peuvent être observés dans le comportement d’un sujet. Le processus fondamental de l’apprentissage est l’imitation (la répétition d’un processus observé, qui implique du temps, de l’espace, des compétences et d’autres ressources). De cette façon, les enfants apprennent les tâches de base nécessaires pour survivre et se développer dans une communauté.

L’apprentissage humain est défini comme le changement relativement immuable du comportement d’une personne à partir du résultat de l’expérience. Ce changement est réalisé par l’établissement d’un partenariat entre un stimulus et sa réponse correspondante. La capacité n’est pas exclusive à l’espèce humaine, bien que dans l’être humain l’apprentissage a été constitué comme un facteur qui surpasse la capacité commune des branches les plus similaires de l’évolution. Par le développement de l’apprentissage, l’homme a acquis une certaine indépendance par rapport à son environnement écologique et peut même le modifier en fonction de ses besoins. La pédagogie établit différents types d’apprentissage.

L’apprentissage par la découverte (les contenus ne sont pas reçus passivement, mais sont réarrangés en fonction du schéma cognitif), l’apprentissage réceptif (l’individu comprend le contenu et le reproduit, mais ne parvient pas à découvrir quelque chose de nouveau), l’apprentissage significatif (lorsque le sujet relie ses connaissances antérieures à la nouvelle et fournit une cohérence en fonction de sa structure cognitive) et l’apprentissage répétitif (lorsque les données sont mémorisées sans compréhension ni lien avec les connaissances antérieures) peuvent être mentionnés.

Théories sur l’apprentissage Tel que défini par Isabel García, l’apprentissage est l’ensemble des connaissances acquises à partir des choses qui nous arrivent dans la vie quotidienne, acquérant ainsi des connaissances, des compétences, etc Cet objectif est atteint grâce à trois méthodes différentes : l’expérience, l’instruction et l’observation. Selon Patricia Duce, l’une des choses qui influencent considérablement l’apprentissage est l’interaction avec l’environnement, avec d’autres individus, ces éléments modifient notre expérience, et donc notre façon d’analyser et de s’approprier l’information. Grâce à l’apprentissage, un individu peut s’adapter à l’environnement et réagir aux changements et aux actions qui se produisent autour de lui, en changeant si nécessaire pour survivre. Il existe de nombreuses théories sur le pourquoi et comment les êtres humains accèdent au savoir, comme la théorie de Pavlov selon laquelle le savoir s’acquiert par réaction à des stimuli simultanés ; ou la théorie d’Albert Bandura selon laquelle chaque individu construit sa propre façon d’apprendre en fonction des conditions primitives qu’il a dû imiter des modèles. Piaget, pour sa part, l’aborde exclusivement en analysant le développement cognitif. Les théories de l’apprentissage tentent d’expliquer comment les significations sont structurées et comment de nouveaux concepts sont appris. Un concept sert à réduire l’apprentissage à un point pour le décomplexer et le saisir ; il sert non seulement à identifier les personnes ou les objets, mais aussi à les ordonner et à classer la réalité, afin que nous puissions prédire ce qui va se passer.

A ce stade, on peut dire qu’il y a deux façons de former les concepts empirique (il se fait par un processus d’association, où le sujet est passif et reçoit l’information par les sens) et européen (il est atteint par la reconstruction, le sujet est actif et est responsable de la construction de l’apprentissage avec les outils à sa disposition) Pour conclure nous disons que l’apprentissage est l’une des fonctions de base de l’esprit humain, animal et systèmes artificiels et est l’acquisition de connaissances à partir de certaines informations externes. Il faut noter qu’au moment où tous les êtres humains naissent, à l’exception de ceux qui sont nés avec un handicap, nous avons le même intellect et que, selon le développement du processus d’apprentissage, cette capacité intellectuelle sera plus ou moins utilisée.

Apprendre, c’est acquérir, analyser et comprendre l’information de l’extérieur et l’appliquer à sa propre existence. Au fur et à mesure que les individus apprennent, nous devons oublier les idées préconçues et acquérir de nouveaux comportements. L’apprentissage nous force à changer de comportement et à refléter les nouvelles connaissances dans les expériences présentes et futures.

Pour apprendre, trois actes essentiels sont nécessaires : observer, étudier et pratiquer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *