Anesthésie


En grec, et plus spécifiquement dans le mot anesthésie, on trouve l’origine étymologique du terme anesthésie actuel. En particulier, il se compose de trois parties distinctes : le préfixe et qui signifie « sans » ; le concept d’anesthésie qui peut être traduit par « sensation » et le suffixe ia. L’anesthésie est l’absence totale ou partielle de sensation. Elle peut être causée par un traumatisme ou elle peut être artificielle et induite. Le terme est généralement utilisé pour désigner l’action médicale consistant à inhiber la douleur chez un patient en fournissant une substance ayant des propriétés anesthésiques. La branche de la médecine qui prend soin des gens au cours de la chirurgie est connue sous le nom d’anesthésiologie. Toutefois, cette spécialité peut également être utilisée pour soulager la douleur de causes non chirurgicales, comme l’administration de substances anesthésiques à la mère pendant l’accouchement.

Sur la base de tout cela, nous pouvons établir que le professionnel chargé de cette tâche est celui qu’on appelle un anesthésiste.

En particulier, il est le médecin responsable du bien-être du patient avant, pendant et après l’intervention chirurgicale qu’il doit subir.

C’est pourquoi je m’occupe de sa sécurité et de son confort. L’anesthésie générale est celle qui affecte la conscience, produit l’émergence d’une amnésie temporaire et élimine les réflexes. La substance fournie a des propriétés hypnotiques et peut être appliquée de différentes manières (par inhalation, aiguilles intraveineuses, etc). L’anesthésie locale, par contre, ne bloque que la douleur dans une zone spécifique du corps. Ses effets signifient que les impulsions électriques des muscles et des nerfs ne sont pas transmises normalement pendant une période de transition.

Un exemple d’anesthésie locale est celui qui est utilisé lorsque les dents doivent être extraites du patient.

Un autre type d’anesthésie est l’anesthésie locorégionale, qui annule la sensation dans un ou plusieurs membres. C’est le cas de l’anesthésie péridurale (aussi appelée anesthésie péridurale), qui consiste à introduire un anesthésique local dans l’espace épidural. Cette substance agit sur les terminaisons nerveuses lorsqu’elles quittent la moelle épinière. L’anesthésie intradurale ou l’anesthésie spinale, d’autre part, est appliquée à l’espace intradural et fonctionne plus rapidement que l’anesthésie péridurale.

Lors de la détermination du type d’anesthésie à administrer à un patient spécifique pour une opération chirurgicale ou un test de différents types, le personnel médical qui effectuera l’opération doit tenir compte d’un certain nombre de facteurs très importants.

Il s’agit notamment du type d’intervention, de la partie du corps où elle sera effectuée, de la durée de l’intervention, des maladies dont la personne a souffert ou souffrira, et de l’historique des réactions à l’anesthésie. Et tout cela sans oublier que, de la même manière, d’autres valeurs d’égale importance seront prises en compte, comme le cas des médicaments que le patient prend à ce moment-là ou les conditions de ceux-ci en ce qui concerne l’âge, le poids et la taille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *