Amendement


Le premier sens du terme « modification », qui renvoie à l’académie de langue dans son dictionnaire, renvoie à l’acte et au résultat de la modification. Ce verbe (amendement) fait référence à la réparation d’un défaut ou à la réparation d’un défaut. L’utilisation la plus courante du concept est liée à une proposition de modification d’un document officiel.

Il s’agit habituellement d’une proposition visant à remplacer ou à modifier une loi ou un projet de loi, mais il peut aussi s’agir d’une modification d’un traité international ou même d’une constitution. Un amendement est généralement traité ou traité de la même manière que le document qu’il vise à modifier. Dans ce contexte, l’amendement peut être adopté ou rejeté: lors de l’adoption de l’amendement, la modification du texte qu’il vise à modifier est précisée.

Cela signifie que le texte amendé a le même statut normatif que le texte précédent. La Constitution des États-Unis, par exemple, a incorporé un certain nombre d’amendements au fil de l’histoire. Ces amendements, afin d’être appliqués, ont été approuvés par le Congrès américain. Le deuxième amendement, proposé en 1789 et adopté en 1791, est l’un des plus connus. Cet amendement reconnaît dans la Constitution américaine le droit de tous les citoyens d’avoir des armes. Dans le domaine de l’agriculture, il s’agit d’une modification des substances qui sont appliquées à la terre pour augmenter sa productivité et améliorer ses propriétés. Les amendements peuvent être des engrais ou des produits qui aident à favoriser la rétention d’eau ou à optimiser le pH, pour ne citer que deux possibilités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *