Alibi


L’alibi est une justification ou un argument qui permet de soustraire une personne à un certain fait. Le concept est souvent utilisé en référence à ce à quoi un individu se réfère pour démontrer qu’il n’est pas l’auteur d’un certain crime. Par exemple: « L’alibi du suspect est que, au moment du meurtre, il se trouvait à 100 kilomètres de la scène du crime », « Les nouvelles preuves trouvées par les enquêteurs ont fait tomber l’alibi du fonctionnaire pour corruption », « Si vous n’avez pas d’alibi, vous pourriez finir en prison ». Dans le domaine du droit pénal, l’alibi est entendu comme la démonstration de l’absence d’un lieu où un crime a été commis. Lorsqu’un sujet a un alibi, il est en mesure de prouver qu’il n’était pas physiquement présent sur le site en question et qu’il n’ a donc pas eu une participation directe et active. L’alibi est donc un test de défense. Supposons qu’un homme soit accusé d’avoir tué sa femme.

Le crime a eu lieu le 4 mars à 10 heures du matin et un témoin affirme avoir vu dans la région une personne présentant des caractéristiques physiques semblables à celles de l’accusé. L’homme a cependant un alibi: il montre, à travers un billet d’avion, un cachet sur son passeport et une réservation d’hôtel qui, ce jour-là et à cette époque, se trouvait dans un autre pays, à des milliers de kilomètres. Cet alibi est sa principale défense: il ne pouvait pas être l’auteur du meurtre et il n’était plus à l’endroit où sa femme a été tuée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *