Agriculture urbaine


L’agriculture urbaine est le nom donné aux pratiques agricoles qui se déroulent dans ou à proximité des villes. Il s’agit donc d’une agriculture à petite échelle, car il n’y a pas la même disponibilité de terres en milieu urbain que dans les zones rurales.

L’agriculture urbaine se pratique généralement sur les toits des bâtiments, sur les murs des maisons et sur les balcons et terrasses des bâtiments.

Il peut également être cultivé dans les espaces publics tels que les ponts et les rues. L’agriculture urbaine est généralement utilisée pour la production d’aliments frais.

En ayant un accès immédiat aux cultures, ceux qui vivent dans les villes augmentent leur sécurité alimentaire, puisqu’ils ne dépendent pas seulement des matières premières qui arrivent des champs. Un autre avantage de l’agriculture urbaine est qu’elle réduit la consommation d’énergie et contribue ainsi à minimiser la pollution.

Comme les aliments n’ont pas besoin d’être déplacés d’autres zones, aucun véhicule polluant n’est déplacé avec la charge correspondante. La création d’emplois (lorsque les petits producteurs peuvent commercialiser leur production), l’obtention d’aliments sans l’utilisation de produits agrochimiques et la possibilité de recycler certains déchets font également partie des avantages que l’agriculture urbaine peut offrir, ce qui aide même les villes à faire face au changement climatique. En plus de tous les avantages ci-dessus, il ne faut pas négliger d’autres qui sont également considérés comme venant avec l’agriculture urbaine en question : – Il contribue au « verdissement » des villes, les rendant ainsi plus vertes. Non seulement les familles, mais aussi les voisins et les différentes communautés se réunissent et travaillent en équipe pour réaliser leurs jardins urbains. Il est considéré comme améliorant la qualité du sol.

Il fait sa part lorsqu’il s’agit de faire un usage important du soi-disant compost, qui autrement serait perdu dans la ville.

Permet une utilisation maximale de l’eau de pluie. Il embellit le paysage urbain. Il permet aux enfants, à travers les espaces agricoles urbains qu’ils ont dans leurs écoles ou chez eux, de commencer à prendre soin et à respecter l’environnement dès leur plus jeune âge.

Pour toutes ces raisons et bien d’autres encore, de plus en plus de gens décident de créer un jardin urbain dans leur maison.

Dans ce cas, ce qu’ils doivent faire, c’est suivre les recommandations des experts : – Acheter des contenants comme des pots, des jardinières ou des tables de culture.

Il faut accorder beaucoup d’attention au substrat acquis, car ce sera celui qui permettra à la culture de réussir.

Il est nécessaire de demander l’avis d’experts dans le domaine sur ce qu’il faut planter, puisqu’il ne sera pas recommandé à la personne qui a déjà de l’expérience en la matière ainsi qu’à la personne qui débute. Parmi les aspects négatifs mentionnés par certains critiques, l’agriculture urbaine peut être affectée par l’utilisation d’une eau de mauvaise qualité pour l’irrigation et par la pollution de l’environnement qui affecte souvent les grandes villes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *