Agnostique


Pour comprendre le sens du terme agnostique, la première chose que nous devons expliquer est qu’il s’agit d’un mot dérivé du grec. En particulier, c’est le résultat de la somme de plusieurs composantes de cette langue : -Le préfixe « a-« , qui se traduit par « sans ». Le nom « gnose », qui signifie « savoir ». Le suffixe’-tikos’, qui est utilisé pour indiquer’relatif à’.

Le terme agnosticisme en tant que tel est considéré comme ayant été créé par le biologiste anglais Thomas Henry Huxley (1825 – 1895). En particulier, il l’a inventé en 1869, bien qu’il existe des théories qui établissent que peut-être le même, bien que le terme en tant que tel n’existait pas encore, était l’œuvre d’autres auteurs précédents. Ainsi, il est déterminé que les origines agnostiques peuvent déjà être trouvées dans des figures pertinentes telles que Protagoras, par exemple. Agnostique est un adjectif qui qualifie ce qui est lié à l’agnosticisme : une position philosophique qui considère que les questions divines et ce qui va au-delà de l’expérience sont au-delà de la compréhension de l’être humain.

Les individus agnostiques prétendent donc que le divin n’est pas accessible à la compréhension des gens.

Les agnostiques, au sens le plus large, croient que certaines déclarations ne peuvent pas être analysées sur la base des valeurs de vérité.

Selon la logique, quelque chose peut être vrai ou faux. Pour les agnostiques, les expressions liées à des thèmes métaphysiques et religieux ne peuvent pas être soumises à cette considération car elles ne sont pas cognables. L’agnosticisme est généralement déclaré sur la base d’une réflexion sur l’existence ou non de Dieu.

L’agnostique soutient qu’il n’est pas en mesure d’affirmer l’existence de Dieu, mais il n’est pas non plus en mesure de la nier : ce qu’il fait, c’est laisser la croyance en suspens, puisque l’existence de Dieu n’est pas susceptible d’être prise en considération selon des critères de vérité et de fausseté. En d’autres termes, l’existence ou la non-existence de Dieu est au-delà de la compréhension humaine. Cette position est différente de celle des athées. Ceux qui défendent l’athéisme ne croient pas en l’existence de Dieu.

Dans certains cas, ils parlent d’athées agnostiques parce qu’ils ne croient pas en l’existence de Dieu mais reconnaissent qu’ils ne sont pas en mesure de savoir s’il y a effectivement une divinité.

Il y a ceux qui sont appelés, d’autre part, les faibles agnostiques.

Ces sujets croient, à l’heure actuelle, que l’existence de Dieu est au-delà de la compréhension humaine, bien qu’ils laissent ouverte la possibilité que ce jugement puisse changer dans le futur sur la base de nouvelles preuves. De même, nous ne pouvons ignorer l’existence d’autres types d’agnosticisme tels que : – L’agnosticisme fort ou strict, qui indique clairement que ni lui ni aucune autre personne ne peut savoir si une divinité existe ou non. Le théisme agnostique, qui se caractérise par le fait qu’il prétend ne pas connaître l’existence d’une divinité mais y croit quand même.

Agnosticisme pragmatique. Elle est aussi appelée pragmatique et ne donne pas d’importance à l’existence ou non d’une déité, parce qu’elle considère que même si elle existait, elle serait indifférente au bien-être de l’être humain et de l’univers en général.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *