Agnosia


Le terme agnosia que nous allons maintenant aborder a son origine étymologique en grec. En particulier, nous pouvons déterminer qu’il dérive également du mot « agnosia », que l’on peut traduire par « incapacité à reconnaître ». Il est composé de la somme de trois parties clairement différenciées : – Le préfixe « a-« , qui équivaut à « sans ». Le nom « gnose », qui est synonyme de « savoir ». Le suffixe « -ia », qui peut être traduit par « qualité ». Le concept est utilisé dans le domaine de la médecine pour désigner un trouble de la perception qui amène un sujet à ne pas reconnaître des individus, des éléments ou des situations qui, auparavant, lui étaient familiers. Ceux qui souffrent d’agnosie deviennent donc incapables de reconnaître certains stimuli qu’ils ont déjà appris. Le trouble peut également rendre impossible l’apprentissage d’autres stimuli.

Il est important de mentionner que l’agnosie n’est pas due à un problème dans les sens, comme la perte de vision. La personne continue à voir sans problème, bien qu’elle soit incapable d’enregistrer ou de comprendre ce qu’elle observe. Il est déterminé que toute agnosie, quel que soit son type, est caractérisée parce qu’elle a ces signes d’identité : -Il y a une incapacité claire à reconnaître les stimuli qu’elle reçoit à travers les différents canaux sensoriels. Dans les premières mesures, il peut arriver que la personne ne se rende pas compte qu’elle a un problème.

Ses symptômes peuvent être considérés comme un simple échec ou une erreur. Le patient qui en souffre aura des plaintes d’autres personnes, de son environnement, sur la façon dont il se comporte d’une manière « étrange ». Il est possible de différencier les différents types d’agnosia. L’exemple mentionné ci-dessus correspond à l’agnosie visuelle : le sujet voit, mais n’interprète pas. Cette altération est habituellement causée par des dommages au lobe temporal ou au lobe occipital. Dans l’agnosia visuel, il existe plusieurs types d’agnosia tels que : -Agnosia pour les couleurs, ce qui signifie que la personne en question n’est pas capable de les identifier et de les différencier. Prosoagnosia, qui est l’agnosia qui affecte, avant tout, la perception des visages.

Dans les cas les plus graves, ceux qui en souffrent peuvent même ne pas se reconnaître devant le miroir ou devant leurs proches. L’agnosie auditive, par contre, se produit lorsqu’une personne est incapable d’interpréter les sons. Tout comme l’agnosie visuelle, la personne qui en souffre peut entendre sans problème : l’inconvénient réside dans le traitement du sens du son en question. Les agnosias corporelles sont un groupe de modifications qui impliquent que le sujet est incapable de reconnaître ou d’identifier une partie ou la totalité de son corps. D’autres types d’agnosias sont les agnosias motrices (problèmes de mémoire d’un modèle de mouvement) et les agnosias tactiles (difficultés à reconnaître ce qui est touché), entre autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *