Accélération moyenne


Le terme accélération vient de acceleratĭo, un mot latin. Il s’agit de l’acte et de la conséquence de l’accélération (augmenter la vitesse, donner de la vitesse). Les médias, d’autre part, peuvent se référer à ce qui est situé au milieu de quelque chose ou dans un espace intermédiaire.

Dans le domaine de la physique, la vitesse est un vecteur qui change de direction et de module au fur et à mesure que le corps se déplace le long de sa trajectoire. L’accélération d’un corps, en revanche, apparaît lorsque sa vitesse change, qu’il s’agisse d’un changement de direction ou du module du vecteur qui le représente.

L’accélération moyenne entre deux points est calculée en divisant la variation de vitesse et le temps écoulé entre ces points. Pour construire l’équation d’accélération moyenne, il faut donc connaître les valeurs suivantes : la vitesse initiale ; la vitesse finale ; le temps initial ; le temps initial ; le temps final. Ces données étant à notre disposition, il est possible d’obtenir les variations respectives (vitesse et temps), pour lesquelles il suffit de soustraire la valeur initiale à la fin. La dernière étape consiste à diviser la variation de vitesse par la variation de temps. Notez que la variation est représentée par la quatrième lettre de l’alphabet grec, delta, dans sa forme majuscule, qui a une forme triangulaire.

Dans le cas de la vitesse, puisqu’il s’agit d’un vecteur, une petite flèche doit être dessinée en haut de la variable v.

L’image montre l’équation complète, avec ces symboles pour une lecture correcte. Supposons qu’une voiture passe par le point A à une vitesse de 100 kilomètres à l’heure et, deux heures plus tard, passe par le point B à une vitesse de 150 kilomètres à l’heure. Compte tenu de l’équation mentionnée au paragraphe précédent, l’accélération moyenne résulte de la division de 50 km/h (le changement de vitesse) par deux heures (le temps nécessaire pour passer du premier point au deuxième point). Cette accélération moyenne est donc de 25 km/h au carré, ce qui révèle que la voiture variait sa vitesse de 25 km/h toutes les heures. Comme vous pouvez le voir, l’accélération moyenne fait référence à la façon dont la vitesse par unité de temps change.

Un cas différent est la vitesse moyenne, qui mesure le temps qu’un corps met pour parcourir une distance donnée. Pour revenir à l’exemple précédent, il faudrait savoir à quelle distance se trouvait le point A du point B pour calculer la vitesse moyenne, puisque nous savons que le temps de trajet était de deux heures. Il convient de noter que l’accélération est calculée en mètres par seconde au carré, comme indiqué dans le Système international d’unités.

Puisque ce n’est pas facile à comprendre pour les non-physiques, surtout à cause de la présence de la potentialisation (un processus mathématique d’élever une expression ou une quantité à une puissance donnée), prenons l’exemple suivant : si un objet se déplace à une accélération de 2 mètres par seconde, il est correct de dire que sa vitesse varie de 2 mètres par seconde, toutes les secondes.

Le concept d’accélération moyenne peut être utilisé pour analyser un grand nombre de situations, en particulier dans le monde du sport, où l’être humain se met au défi de développer au maximum ses capacités physiques, car pour cela il a besoin de connaître en profondeur les outils qu’il possède pour se relier à l’environnement. Il en va de même pour les courses automobiles et la simulation par ordinateur, bien que dans ce dernier cas, la connaissance soit utilisée pour recréer un phénomène, plutôt que de partir de celui-ci pour en arriver à une analyse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *