Accélération instantanée


Le terme latin acceleratĭo est connu sous le nom d’accélération. Le concept se réfère à l’acte et à la conséquence de l’accélération : donner de la vitesse, augmenter la vitesse.

Instantané, en revanche, est celui qui est généré immédiatement ou qui dure très peu de temps. Avant d’aller de l’avant avec l’idée d’accélération instantanée, il est important de noter que pour qu’une accélération se produise, un objet doit changer sa vitesse de déplacement.

Le changement de cette vitesse dans une unité de temps est ce que nous appelons l’accélération. L’accélération instantanée reflète donc l’accélération d’un objet à un point précis de sa trajectoire et de son temps.

On peut aussi dire que l’accélération instantanée est la limite de l’accélération moyenne (division du changement de vitesse par le temps écoulé lorsqu’on avance entre deux points) au moment où l’intervalle de temps tend vers zéro (0).

Pour calculer l’accélération moyenne, il est essentiel d’avoir des données telles que le changement de vitesse et, bien sûr, la vitesse toutes les secondes. En termes plus simples, l’accélération instantanée est l’accélération portée par un objet à un instant donné.

Cette accélération peut être mesurée lorsque l’accélération moyenne entre deux moments très courts (aussi proche que possible de 0) est connue.

Lorsque vous découvrez l’accélération qui existe entre deux moments très proches, vous obtenez une accélération instantanée. En plus de tout ce qui précède, on peut également ajouter que l’accélération instantanée est une grandeur de type vectorielle composée de plusieurs parties fondamentales et différenciées : – Direction et direction, qui dépendent clairement du changement que la vitesse peut subir.

Le module, qui est représenté par des coordonnées cartésiennes.

Cependant, cette représentation peut être en deux dimensions ou en trois dimensions. Pour toutes ces raisons, il est possible de souligner que l’accélération instantanée est équivalente à la limite d’augmentation de vitesse qui existe lorsque la période de temps tend vers 0. Parce que l’accélération moyenne entre deux points est calculée en divisant le changement de vitesse du corps par le temps qu’il a fallu pour passer d’un point à l’autre, l’accélération instantanée est équivalente à l’accélération enregistrée lors d’un déplacement vers l’avant pendant une période proche de 0. Il n’est pas moins important de connaître cet autre ensemble de données sur l’accélération instantanée : -Les unités d’accélération sont fondamentalement deux. Si vous optez pour le système cégésimal, vous pariez sur l’utilisation du Gal, qui est un « hommage » à Galilée.

Il vient indiquer le centimètre par seconde. Son équivalence avec le système international est que 1 Gal équivaut à 0,01 m s-2.

Ce n’est pas le seul type d’accélération qui existe et qui est étudié dans le domaine de la physique.

Ainsi, nous avons aussi l’accélération tangentielle, l’accélération centripète, l’accélération angulaire.

– Il est important de savoir que si la vitesse d’un objet spécifique est positive, son accélération peut être négative. De cette façon, ce qui deviendrait clair, c’est que la vitesse ralentit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *