Aberración


Le concept d’aberration a de multiples usages et significations, comme le dictionnaire de l’académie de langue nous le permet de savoir. Le mot, tel qu’il est officiellement admis, peut désigner une erreur très grave associée à la capacité de compréhension; lorsqu’il s’agit d’agir de façon dépravée ou perverse, ce qui est loin d’être légal; la déviation du type normal qui, dans certaines situations, présente un caractère morphologique ou physiologique; ou la déviation apparente des étoiles, entre autres.

L’aberration dans les systèmes optiques (comme les miroirs, les lentilles ou les prismes) est une dégradation des images qui se produit lorsque la lumière provenant d’un certain point sur un objet ne converge pas vers un seul point une fois qu’elle a été transmise à travers un système. D’autres aberrations liées à la lumière qui peuvent être identifiées sont l’aberration sphérique (un défaut caractérisé par des rayons lumineux qui frappent parallèlement à l’axe optique décalé vers un foyer différent) et l’aberration chromatique (l’altération de la distance de l’image par rapport à l’indice de réfraction).

Le phénomène qui décrit la position différente d’une étoile par rapport au réel est appelé aberration de la lumière. James Bradley, un professeur d’astronomie à l’Université d’Oxford, a découvert cette particularité en 1725, comme il a cherché à établir la distance entre une étoile et notre planète.

Pour ce faire, il a fait deux observations, chacune à des moments différents de l’année, dans le but d’obtenir une triangulation plus précise de l’étoile, grâce au mouvement orbital de la Terre. Bradley a noté avec étonnement que les étoiles fixes présentaient une traduction systématique qui était liée à la direction du mouvement terrestre dans leur orbite et qui ne dépendait pas de la localisation de notre planète dans l’espace, comme on le croyait jusqu’ à présent. La valeur la plus élevée de la variation entre la position observée d’une étoile et la position réelle est de 20,47 secondes d’arc; c’est ce qu’on appelle la constante d’aberration.

Si l’on calcule sa tangente trigonométrique, on obtient un résultat très proche de la vitesse orbitale de la Terre et du rapport de lumière. Une aberration chromosomique est une erreur qui survient au cours de la méiose des gamètes ou lors des premières divisions de l’ovule, phénomène qui déclenche une anomalie qui influe sur le nombre ou la composition des chromosomes. Ce phénomène peut conduire à des troubles multiples, comme le syndrome de Down. L’altération peut se produire dans la structure du chromosome par rapport à l’ordre linéaire des gènes, et les raisons sont diverses, ainsi que leurs caractéristiques et conséquences. Voici quelques exemples:

· Suppressions: lorsqu’un fragment du chromosome est perdu, soit à une extrémité ou le long d’un bras, ce qui génère un déséquilibre, perceptible dans le syndrome de Prader-Willi;

· Duplications: provoque un être vivant à contenir du matériel génétique supplémentaire, puisqu’une région chromosomique est dupliquée, comme dans le syndrome du X fragile;

· Investissements: Investissements: Il se compose de Elle peut être péricentrique, si le centromère est inclus dans la partie inversée, ou paracentrique, si ce n’est pas le cas;

· chromosome annulaire: cette altération est rare et consiste en la fusion des deux bras d’un chromosome. Translocations: Décrit le transfert d’une partie d’un chromosome d’un chromosome à un autre, ce qui n’implique pas la perte ou le gain d’information génétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *